Atout France est l’agence de développement touristique de la France. Sa mission : promouvoir l’image de notre pays à l’internationale, afin d’attirer un nombre grandissant de visiteurs. Un défi de taille, à une époque où la concurrence dans le secteur du tourisme s’accroît. Sophie Lacressonnière, la directrice marketing de l’institution, nous explique en quoi la culture française constitue un élément essentiel de sa stratégie. Et quand on parle de culture française, l’impressionnisme n’est jamais loin…

Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots en quoi consiste la mission d’Atout France ?

Pour résumer, nous travaillons au développement du tourisme en France. Depuis 25 ans, notre pays est la première destination touristique mondiale. L’année dernière, plus de 80 millions de visiteurs étrangers nous ont rendu visite. Or la concurrence sur le secteur s’accroît considérablement, et il est essentiel de développer la marque France à l’internationale, notamment dans les pays émergents. C’est un enjeu économique majeur. Il ne faut pas perdre de vue que le tourisme représente deux millions d’emplois directs et indirects dans notre pays, et 7,4% de son PIB. Notre objectif est donc de maintenir le leadership français sur ce segment, avec pour ambition d’atteindre la barre des 100 millions de visiteurs à l’horizon 2020.

Concrètement, comment votre institution s’y prend-elle pour y parvenir ?

Notre action peut prendre différentes formes. A travers le réseau de bureaux que nous possédons à l’étranger (Atout France est implanté dans 30 pays, ndlr), nous pouvons par exemple promouvoir la « marque » France sur le terrain, en analysant au plus près les attentes et les besoins de nos futurs visiteurs. Cela nous permet d’ailleurs de mener des actions très précises, notamment à destination de la presse et des influenceurs locaux. 

Par ailleurs, nous menons une politique d’accompagnement et de promotion de nos territoires. L’idée force qui guide notre action est alors la suivante : la France est riche de sa diversité. La Provence, la Normandie, la Côte d’Azur… En tout, nous avons identifié 16 marques de destinations mondiales, qui possèdent toutes des identités très fortes et mobilisent à l’étranger tout un imaginaire qu’il convient de faire vivre. Le travail que nous menons en étroite collaboration avec nos 1200 partenaires privés et institutionnels est entièrement tendu vers cet objectif. 

Promouvoir l’identité de nos territoires semble naturel. Mais quelle place occupe l’impressionnisme dans tout ça ?

Le tourisme est une économie de l’offre. Par conséquent, il faut partir de ce que l’on est. Or, l’impressionnisme fait partie intégrante du patrimoine culturel de la France, dont elle est le berceau. L’offre que nous pouvons déployer est à ce titre extrêmement riche : sites historiques, événements, itinéraires : tout est là. Et la demande aussi, comme nous le constatons depuis un certain temps en Asie par exemple. C’est la raison pour laquelle nous nous appliquons à relayer à l’étranger tout ce qui se passe en France et qui a trait à l’impressionnisme, ou les nombreuses expositions internationales qui y sont consacrées. Nous cherchons systématiquement à en renforcer l’écho, en organisant des événements presse, ou des campagnes d’affichage physique ou digitale.

Auvers-sur-Oise est un haut lieu de l’impressionnisme en France. Collaborez-vous avec certains acteurs culturels de la ville ?

Bien sûr ! Nous travaillons notamment avec le château d’Auvers. Nous avons d’ailleurs récemment assuré la promotion de son nouveau parcours culturel sur notre site internet. Pour nous, ce parcours incarne à merveille ce que nous cherchons à démontrer à l’internationale, à savoir que la France peut encore évoluer, surprendre, tout en respectant son patrimoine.

http://atout-france.fr

INFORMATIONS VISITEURS


Du 1 er octobre 2018 au 31 mars 2019

Les  portes du parcours culturel du Château d’Auvers

VISION IMPRESSIONNISTE « NAISSANCE & DESCENDANCE »

ouvrent de 10h à 17h 

Fermeture annuelle
du samedi 22 décembre 2018 au lundi 14 janvier 2019 inclus