Fondé en 2015, le Grap’s a donné un second souffle à la galerie municipale d’art contemporain d’Auvers. Une cure de jouvence rendue possible par l’énergie et l’optimisme d’artistes bénévoles, qui ont redonné vie au lieu, comme en témoigne l’exposition « Amitier », organisée dans ses murs.

On y entre par une petite cours gravillonnée, que couve du regard la Cité des artistes. L’endroit est spacieux et lumineux. Partout sur les murs blancs, des oeuvres d’art. Des toiles, des sculptures, des structures hybrides. A en juger par la profusion de couleurs et de formes qu’elle offre au regard, la galerie municipale d’art contemporain d’Auvers est plus vivante que jamais. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi.

Si la galerie a connu un certain succès durant les premières années de son existence, au début des années 1990, celle-ci s’est en effet peu à peu assoupi au fil du temps. Il aura fallu toute l’énergie du Grap’s, un collectif d’artistes, pour que la belle endormie s’ébroue, et rouvre grands ses bras à la création contemporaine. « C’était en 2014, se remémore Julian Tauland, le président de l’association. Au début, nous n’étions que trois à porter ce projet. Notre ambition était claire : dynamiser la programmation du lieu, et lui redonner de l’élan. » 

Une expérience visuelle et sensorielle ambitieuse

Résultat : après deux années de travail - bénévole - le nombre d’expositions annuelles a doublé, passant de trois à six. « Aujourd’hui, il nous faut parfois refuser certaines demandes », regrette presque M. Tauland. Une programmation que sont depuis venus enrichir conférences d’artistes de haut niveau, visites guidées, ou encore petit-déjeuners thématiques. Passée de trois à seize membres, l’équipe du Grap’s ne ménage pas ses efforts pour maintenir le niveau de qualité qu’elle s’est fixée au début de l’aventure. « Nous prenons en charge les droits d’accrochage des artistes que nous recevons, ce qui est plutôt rare, souligne son président. Par ailleurs, nous nous montrons très rigoureux dans notre processus de sélection en matière de programmation. »

L’exposition « AMITIER » qu’abrite actuellement la galerie en témoigne. Fruit de la collaboration de Richard Conte, peintre et performer, et Michel Gouéry, sculpteur céramiste, celle-ci offre au visiteur une expérience visuelle et sensorielle très ambitieuse. Mais c’est encore Julian Tauland qui en parle le mieux : « Ces deux artistes ont travaillé ensemble sur le concept d’ « Amitier » du philosophe Gilles Tiberghien. Il leur a fallu une année et demi de travail pour parvenir à ce résultat. Leur oeuvre commune est très intéressante, aussi bien d’un point de vue plastique que cathartique. Même si l’on reste dans le domaine du symbolique, leurs oeuvres peuvent sembler dures, voire dérangeantes. Mais elles sont utiles. » L’exposition court jusqu’au 26 novembre prochain. Nous ne saurions trop vous conseiller de vous y confronter. 

https://graps-auvers.jimdo.com

INFORMATIONS VISITEURS


Du 1 er octobre 2018 au 31 mars 2019

Les  portes du parcours culturel du Château d’Auvers

VISION IMPRESSIONNISTE « NAISSANCE & DESCENDANCE »

ouvrent de 10h à 17h 

Fermeture annuelle
du samedi 22 décembre 2018 au lundi 14 janvier 2019 inclus