Des peintures murales vieilles de plus de trois siècles ont été mises au jour au château, au printemps 2017. Une découverte aussi inattendue que précieuse qui vient étoffer le patrimoine culturel déjà riche d’Auvers-sur-Oise, et qui sera présentée dès la rentrée, après un minutieux travail de restauration.

La beauté est dans l’oeil de celui qui regarde. Mais encore faut-il que celle-ci s’offre à notre vue. Longtemps, celle des peintures murales du château d’Auvers-sur-Oise fut distraite au regard des visiteurs. Elle l’aurait sans doute été encore longtemps, si une nouvelle scénographie n’y avait pas été mise en place. « Nous nous sommes aperçu de leur présence en retirant les couvertures des murs de l’ancien parcours-spectacle, en mars dernier, rembobine Véronique Flageollet.

Le conservateur départemental, Christian Olivereau, a été prévenu immédiatement. Il ne lui a pas fallu longtemps pour conclure qu’elles étaient particulièrement intéressantes. » Un qualificatif que la directrice de l’Action culturelle du conseil départemental du Val d’Oise remplace volontiers par le terme « exceptionnelles », plus à même de rendre compte de leur valeur. Datées du début du XVIIIè siècle, ces peintures murales sont en effet particulièrement rares. « En France, il ne reste que peu d’exemples de ce type d’oeuvres. Celles qui nous sont connues se trouvent à l’hôtel des Invalides à Paris », détaille madame Flageollet. Caractéristiques des grands décors peints de l‘époque de Louis XIV et exécutées à l’huile sur enduit plâtre, les six fresques présentent deux types de décors. D’un côté, des peintures décoratives, dont la structure est composée de panneaux simulant des lambris, délimités par des moulures en partie réalisées en trompe-l’oeil. De l’autre, des peintures figuratives représentant des scènes de paysage, de bataille et de chasse.

Des trésors cachés

Seule ombre au tableau : l’état de conservation des fresques. Encrassées, poussiéreuses, elles n’ont en effet pas été épargnées par le temps. Convaincu de leur valeur et de la nécessité de les sauver, le conseil départemental a donc décidé au printemps dernier de financer leur réhabilitation. Un travail minutieux confié à l’atelier Arcoa, rompu à la conduite des chantiers de grande ampleur dans les monuments historiques et spécialisé, entre autres, dans la restauration des peintures murales. Matthieu Guesdon, restaurateur au sein de l’atelier depuis 15 ans, a été chargé de celle des fresques du château. Six semaines seront sans doute nécessaires pour la mener à bien. Mais le jeu en vaut la chandelle. « Les peintures du château d’Auvers sont d’excellente facture, elles présentent de réelles qualités graphiques. », confirme la restauratrice. Des vertus esthétiques que Véronique Flageollet attend avec impatience de faire découvrir au public : « Nous voulons vraiment mettre ces fresques en valeur, et nous sommes convaincus qu’elles trouveront sans peine leur place au sein du nouveau parcours. Après tout, on ne découvre pas de tels trésors cachés tous les jours ! ». Un patrimoine qui sera offert au regard du public dès la réouverture du château…

 

 

INFORMATIONS VISITEURS


Nous sommes heureux de vous annoncer la réouverture du Château d’Auvers à compter de ce mardi 2 juin 2020.

Nous vous attendons avec impatience !


Le Musée a adapté ses conditions de visite pour garantir votre sécurité et celle de nos équipes. Pour préparer au mieux votre visite, consultez dès à présent les modalités de réouverture

 


Ouvert tous les jours de 10h à 18h, (dernière entrée à 17 h ), fermé le lundi.

Le Château limite actuellement l’accès au parcours à une jauge de 5 personnes toutes les 15 minutes environ, afin de respecter la distanciation physique obligatoire.

Les visites en groupes et les activités pédagogiques à destination des jeunes publics sont suspendues.