De "Un long dimanche de fiançailles" à "La fiancée du pirate", Auvers a accueilli de nombreux tournages de films au fil du temps. Figure tutélaire oblige, les productions mettant en scène Vincent Van Gogh occupent néanmoins encore aujourd'hui le sommet du box office local. Petite revue des meilleures bobines auversoises ayant tourné dans les salles obscures.

1. "La vie passionnée de Vincent Van Gogh" de Vincente Minnelli (1956)

S'il est bien un film qui a beaucoup fait pour asseoir la réputation d'Auvers-sur-Oise, c'est bien celui-ci. Tourné en 1955, "La vie passionnée de Vincent Van Gogh" n'a pas seulement permis aux habitants du village de côtoyer - voire de jouer avec - des stars internationales aussi célèbres que Kirk Douglas et Antony Quinn durant plusieurs semaines. L'œuvre de Minnelli a surtout donné à Auvers une visibilité internationale grâce à laquelle le tourisme a pu se développer dans des proportions jusqu'alors inconnues. Une aura qui n'a fait que croître depuis.

2. "Vincent Van Gogh, derniers jours à Auvers-sur-Oise" de Peter Knapp (2006)

Le film est un authentique voyage aux côtés de l'artiste. En retraçant les derniers instants de sa vie jusqu'à son suicide, Peter Knapp nous plonge dans son univers créatif, mais nous apporte également un éclairage supplémentaire sur les rapports que le peintre néerlandais entretenait avec sa famille, et plus particulièrement avec son frère et marchand Théo. Un film de référence pour tous les amoureux de Vincent Van Gogh.

3. "La passion Van Gogh" de Hugh Welchman et Dorota Kobiela (2017)

L'intrigue du film, qui voit le fils d'un facteur partir sur les traces de Van Gogh et de son mystérieux suicide, aurait pu donner lieu à un joli polar. High Welchman et Dorota Kobiela, ses réalisateurs, lui ont donné les dimensions d'un chef-d'œuvre d'animation. Entièrement construit grâce à la mise en mouvement des œuvres du peintre, le film a nécessité l'intervention de plus de 120 artistes chargés d'en peindre chaque plan à la main. On comprend aisément pourquoi sept années de travail ont été requises pour sa réalisation...

4. "Van Gogh" de Maurice Pialat (1991)

Avec son Van Gogh, le réalisateur de "Sous le soleil de Satan" a signé un grand drame, où le peintre hollandais apparaît dans toute sa nudité d'homme. Un homme au milieu des autres, saisi dans les derniers instants de son existence, à Auvers. Magistralement interprété par Jacques Dutronc - qu'on ne voit d'ailleurs peindre que brièvement et de dos -, Van Gogh n'est alors que Vincent, un artiste génial dont la gloire ignore encore le nom. A voir absolument.

5."Sur les pas de Van Gogh", documentaire de Dominik Rimbault (2000)

La réalisatrice nous fait découvrir l'univers intime du peintre durant les trois dernières années de sa vie, au travers de la correspondance que celui-ci entretenait avec son frère Théo. Des lettres qui lèvent le voile sur son quotidien, ses impressions et ses réflexions artistiques. Si le film conduit dans un premier temps le spectateur dans le Midi, et plus précisément à Arles et Saint-Rémy-de-Provence, une bonne partie de celui-ci est consacrée à l'ultime séjour de Van Gogh à Auvers. 

INFORMATIONS VISITEURS


Du 1 er octobre 2018 au 31 mars 2019

Les  portes du parcours culturel du Château d’Auvers

VISION IMPRESSIONNISTE « NAISSANCE & DESCENDANCE »

ouvrent de 10h à 17h 

Fermeture annuelle
du samedi 22 décembre 2018 au lundi 14 janvier 2019 inclus